Pris dans la toile : alarmiste ou réaliste ?

Près d’un mois après sa diffusion en deuxième partie de soirée, le 18 septembre dernier, 13ème Rue met en ligne sur son site le documentaire intitulé « Pris dans la Toile« . Avec un titre pareil, vous vous en doutez, Internet est au centre de ce documentaire. Attention, ça commence…


Pris dans la toile

Vision de l’intérieur d’un tunnel noir, bruit entêtant de connexion avec un modem 56 K…
« – Moi je les ai reçu dans ma boîte mail le matin même. »
« – Je les ai eu parce qu’on me les a envoyé par mail. »
« – On m’a envoyé des mails, j’ai pas… pffff. »
« – On a reçu des e-mails qui nous les signalaient. »
« – Je ne suis pas allé les chercher sur Internet, mais j’ai cru comprendre qu’elles se trouvaient assez facilement. »
« – Moi je les ai reçues, je ne les ai pas forwardées. Je les ai effacées, je les ai foutues à la poubelle direct ! »
« – Comme vous j’imagine… »

Mais de quoi parlent ces personnes interviewées ? Des photos de notre nageuse nationale nue (pas besoin de la citer), celles qui ont fait le tour du Web voià bientôt un an. Ainsi débute le documentaire. Et ce n’est que le début de la visite au « Musée des erreurs »… Suivent ensuite (en ordre d’apparition) : les erreurs des Politiques, les erreurs des publicitaires, les erreurs des anonymes (qui ne vont pas le rester)…

Mais comment de telles erreurs sont-elles relayées sur le Web ??? Explications :
« Parmi les relais du buzz, on trouve systématiquement une communauté particulière, de véritables veilleurs du Net : les blogueurs. Le blogueur est une personne qui met en ligne un journal sur a vie, ou l’une de ses passions. (…) Quand les blogueurs prennent pour cible une personne, le châtiment est instantané. (…) La blogosphère tisse ainsi un fil redoutable autour de sa cible, un piège appelé « cyber réputation« . (Ouf, le mot est lâché !)

Alex Türk, Président de la CNIL, s’exprime sur le sujet :
« Nous, on est toujours sidéré de voir que des gens qui sont extrêmement militants, qui ne supporteraient pas la présence d’une caméra, peuvent balancer une totalité d’informations sur leur vie privée sur des réseaux sociaux! » Est-ce là un paradoxe des utilisateurs du Web 2.0 ?

En conclusion : sur internet, avant de l’ouvrir, mieux vaut réfléchir ! Sur Internet comme ailleurs… sauf qu’il ne faut pas perdre de vue que le Web a une très bonne mémoire…

Categorized: Web

2 Comments

  1. Flav · 17 octobre 2008 Reply

    Je me le garde de côté pour plus tard, 53 minutes du taff çà va pas le faire 😉 Mais çà a l’air intéressant, merci.

  2. Antoine · 18 octobre 2008 Reply

    @Flav : On en reparle quand tu l’auras regarder en entier si tu veux…

Laisser un commentaire