CCNT Danse d’existence, danse de résistance

Voilà une manifestation qui ne va certainement pas parler à grand monde mais qui mérite d’avoir une couverture plus grande que celle dont elle bénéficie aujourd’hui.

Hier soir nous avons été boire un verre dans un bar de Tours avec deux amis de ma licence, quoi de plus banal pour commencer une soirée me direz vous ?
Après deux verres d’une excellente boisson pétillante à base de céréale (de la bière quoi…) nous décidons de prendre le chemin du retour sur les coups de 23h47. Sur le chemin du retour antoine m’explique qu’ils (avec les collègues de l’impro) ont découvert la veille une manifestation étrange en plein de coeur de Tours et nous décidons donc de nous y rendre.

Nous remontons donc la rue nationale jusqu’à hauteur de deux grandes flammes rose qui flotte sur le trottoir et qui encadre un étroit passage entre deux magasin. Une fois l’étroiture passée nous nous retrouvons sur un place. Cette place bien que richement aménagée reste empreinte d’un silence réconfortant, le bruit de l’eau de la fontaine qui trône au milieu de la place renforce cette impression de bien être.

Sur cette place se tient encore debout une façade d’immeuble nue, juste au pied se trouve un chapiteau, nous nous dirigeons donc vers la structure et rentrons à l’intérieur. Une fois dedans une chaleur intense vient encore renforcer la sensation de bien être déjà amorcer auparavant. Au sol des tapis et coussin sur lesquels des gens patiente en chuchotant et en buvant du thé, au centre du chapiteau une espace clos par un rideau orange opaque à l’intérieur duquelle il se passage certainement quelque chose mais nous ne savons pas quoi et sur les murs des dizaines de portrait aligner sur un fil qui fait le tour du chapiteau.

DONG… un bruit retenti le sonneur degong se rassoie une personne sort de la pièce centrale une autre rentre…

On nous demande si nous souhaitons participer, nous répondons oui. Une photo et une signature plus tard nous nous retrouvons allongé sur des coussins en attendant notre tour.
DONG… cela fait 1/2 heure que nous sommes la au rythme du sonneur de gong et c’est à antoine passer, il entre…
DONG… cela fait 10 minutes qu’antoine est à l’intérieur une fille sort et j’entre alors…
DONG… après 10 minutes antoine sort je prends sa place et un homme entre alors…
DONG… je remercie mon spectateur et sors à mon tour après 10 minutes.

Que c’est il passé à l’intérieur je vous laisse le découvrir avec la description que fournit le CCNT sur cet évènement:

Veillons par le geste !
De la simple présence jusqu’à la danse, vous décidez de votre geste. Un pas, un clin d’œil, de l’ordinaire à l’extraordinaire : ça nous concerne tous.
Dans un espace intime, deux personnes. L’une, le témoin, regarde l’autre, le veilleur. Puis, le veilleur fait place au témoin, et le témoin à un nouveau venu.
A travers la transmission du geste, vous vous inscrivez, loin de toute représentation, dans une communauté silencieuse et vigilante. Par votre action, vous témoignez d’un geste poétique et symbolique au sein de la cité.

Je ne peux que vous conseiller d’y aller c’est une aventure étrange mais vraiment extrêmement agréable et reposante. Vous retrouverez plus d’information sur le site en construction du CCNT:

CCNT danse d'existence

Laisser un commentaire